Quelles sont les erreurs les plus courantes lors du lancement d’une boutique en ligne?

Imaginons simplement qu’une de vos clientes, appelons Jane, vérifie dans sa boîte aux lettres électronique qu’un seul message provenant de votre boutique en ligne l’informe qu’un certain jean skinny, qu’elle admire depuis longtemps, a été vendu. Elle clique rapidement sur le lien et entre dans votre site Web pour tenter de trouver une alternative.

Elle navigue et vérifie plusieurs alternatives, mais au bout de 20 minutes environ, elle abandonne et quitte votre site Web. Jane voulait acheter un jean skinny, alors pourquoi lui a-t-elle quitté votre site? Qu’est ce qui ne s’est pas bien passé?

Tous les spécialistes du marketing, en particulier ceux du commerce électronique, peuvent s’associer à cette histoire. C’est quelque chose qu’ils subissent presque tous les jours de leur vie. En fait, une étude, appelée étude d’utilisation de la caisse, menée par le Baymard Institute, a montré que 67,91% de tous les paniers sont abandonnés. C’est un nombre extrêmement élevé de clients potentiels à perdre chaque jour. Alors, pourquoi perds-tu tous ces clients? Qu’est-ce qui ne va pas? Voici une liste des erreurs les plus courantes dans les magasins en ligne et de leurs corrections:

1. Mauvaise présentation de vos marchandises

La première impression est un moyen très important d’essayer d’attirer un client potentiel vers votre magasin. Certains des plus grands détaillants du monde, comme Harrods et Macy, dépensent une partie de leurs revenus pour confectionner des vitrines dans tous leurs magasins. Votre site web est votre lien vers le monde. C’est comment vous atteignez le monde extérieur. Vos produits sont peut-être les meilleurs du marché, mais si vous ne les présentez pas bien aux acheteurs potentiels, vous risquez de ne pas obtenir d’achat, même d’acheteurs consentants.

Le correctif:

Un affichage visuel attrayant est très vital. Assurez-vous de garder votre site Web facile à naviguer et de ne jamais maîtriser vos clients potentiels avec un marchandisage désordonné.

Si vous avez une variété de SKU pour chaque produit, assurez-vous de les présenter à vos acheteurs potentiels d’une manière sensée et facile à naviguer. Chaque client veut voir ce qu’il achète. À cet égard, utilisez toujours des images de haute qualité, qui permettent de zoomer, afin que vos acheteurs puissent voir même les moindres détails de ce qu’ils achètent.

2. N’emploie pas de mesures de confiance

Lorsque de nouveaux utilisateurs visitent votre site Web pour la toute première fois, ils ne savent sûrement pas s’ils doivent vous faire confiance ou non. Ceci est particulièrement courant en ce qui concerne vos systèmes de paiement. Après d’importantes violations de la sécurité, les acheteurs en ligne sont très prudents quant aux informations qu’ils peuvent partager avec les entreprises et aux endroits où ils peuvent utiliser leurs cartes de crédit.

Le correctif:

Assurez-vous que votre site a une apparence professionnelle et qu’il suit les dernières tendances en matière de conception de sites Web, afin d’augmenter la confiance de vos clients. Un bon site est un excellent moyen de montrer que vous êtes totalement engagé dans l’entreprise de commerce électronique.

La plupart des sites Web utilisent divers services de sécurité tels que Norton, McAfee, Verisign, etc. La plupart des acheteurs en ligne recherchent ces logos sur les sites Web de commerce électronique pour connaître le niveau de sécurité que vous avez utilisé. Eh bien, il est bon de donner à vos clients ce qu’ils veulent. Affichez le logo de votre partenaire de sécurité sur votre site.

Si vous avez utilisé un programme de protection des clients, veillez à le mettre en évidence. Les sites de commerce électronique performants tels qu’eBay renforcent la messagerie de protection de leurs clients sur les pages de liste de produits, lors du paiement, sur la page d’accueil et sur les courriers électroniques qu’ils envoient aux clients pour renforcer leur confiance en cette marque.

Il est également bon d’inclure les avis laissés par vos clients existants, car cela contribuerait grandement à accroître la confiance des nouveaux clients dans votre site.

3 Navigation pénible

Imaginez-vous en train de marcher sur un vieux sous-sol où de vieilles ordures sont dispersées. Il vous faudrait beaucoup de temps pour passer au travers de ce gâchis afin de trouver ce que vous voulez. Si votre site ne dispose pas d’une structure de navigation claire, vos clients sont confrontés à un problème équivalent chaque fois qu’ils tentent de faire des achats sur votre site.

Le correctif:

Gardez votre site simple. Évitez de surcharger vos utilisateurs avec des bannières clignotantes et des pop-ups inutiles. Consacrez vos ressources à la création de classes de produits, sous-classes, choix de couleurs, variantes et SKU raisonnables et faciles à comprendre.

En outre, ajoutez une barre de recherche importante sur la page d’accueil de votre site Web afin que, même si vous ne disposez pas de la meilleure navigation, vos acheteurs puissent toujours rechercher et obtenir le produit qu’ils recherchent.

4. Problèmes d’inventaire

Imaginez qu’un de vos clients achète l’un des romans Harry Porter de JK Rowling qui se vendent bien sur votre site Web. Ils recherchent le livre et le trouvent, mais quand ils veulent terminer la transaction, un message apparaît leur indiquant que l’article est en rupture de stock. Ils se fâchent et quittent votre site Web, probablement pour ne jamais revenir.

Ceci est un exemple de problème d’inventaire pour tous les détaillants de commerce électronique. Cela peut être dû au fait que le dernier exemplaire de cet article particulier a été vendu sur une autre plate-forme, telle qu’un magasin traditionnel, que le détaillant possède également, ou bien il peut s’agir d’une erreur simple du détaillant.

Le correctif:

Faire usage de la technologie. Si vous avez une présence en ligne et hors ligne, ne dépendez jamais du destin. Certains outils intelligents, tels que le système de point de vente en ligne de Shopify, peuvent vous aider à gérer votre inventaire sans effort. L’inventaire peut également être utilisé pour créer une urgence. Lorsque vous indiquez le nombre d’articles d’un produit particulier laissés dans votre magasin, vous encouragez les clients à acheter maintenant plutôt que d’attendre, car le produit pourrait être en rupture de stock la prochaine fois qu’ils entreront sur votre site Web.

Une autre astuce intelligente est la vente croisée. Si un produit donné est en rupture de stock, vendez à vos clients des articles similaires en stock. La vente croisée est un instrument très important qui, s’il est appliqué correctement, peut générer beaucoup de revenus. Les chiffres publiés par Amazon montrent qu’en 2006, 35% de leurs ventes totales provenaient de produits en vente croisée.

5. Ne pas avoir d’option de départ invité

Combien de sites avez-vous déjà magasiné? Parmi ceux-ci, combien de mots de passe et identifiants de connexion pouvez-vous rappeler? Très peu, je suppose.

Jared, de User Interface Engineering, parle d’un client qui, en un an, a perdu plus de 300 millions de dollars de ventes parce qu’il n’avait pas d’option de paiement en tant qu’invité.

Le correctif:

C’est aussi simple que ABCD. Il suffit d’autoriser les départs des invités. Les paiements en tant qu’invités empêchent les nouveaux clients d’être redirigés vers un nouveau processus. Ils empêchent également les clients de revenir, qui ne peuvent pas rappeler leurs mots de passe, de devenir frustrés.

Dans l’étude de cas ci-dessus, Jared et son groupe ont constaté que 40% des acheteurs récurrents avaient demandé la réinitialisation du mot de passe. Parmi eux, seulement 25% ont réinitialisé leur mot de passe et seulement 20% ont finalisé l’achat.

6. Avoir un long processus de commande

La plupart des gens n’aiment pas aller dans les supermarchés et les grands magasins, car ces magasins ont généralement de longues files d’attente à leurs guichets. C’est pourquoi nous optons pour aller en ligne, non?

Cependant, tous les sites Web de commerce électronique ne réalisent pas combien de temps les processus de paiement peuvent frustrer les clients. Certains d’entre eux reproduisent le même problème, laissant les clients très frustrés.

Le correctif:

Rendre votre processus de commande plus rapide et plus rapide présente de nombreux avantages. Le Baymard Institute a mené une étude sur les 100 meilleurs sites Web de commerce électronique et a découvert que leur processus de paiement moyen ne comptait que 5,08 étapes. Il a également montré que la satisfaction des utilisateurs diminuait à mesure que le processus devenait plus long.

Essayez de ne demander que les informations importantes nécessaires pour finaliser un achat. De nombreux sites n’utilisent même pas les détails qu’ils demandent aux acheteurs et, par conséquent, les clients le trouvent extrêmement ennuyeux lorsqu’ils sont obligés de donner des informations personnelles qui ne sont même pas pertinentes pour les sites.

Vous pouvez utiliser, si possible, des entrées à remplissage automatique, afin de raccourcir le processus de paiement. Par exemple, après qu’un acheteur a donné son code postal, utilisez-le pour pré-renseigner son pays.

Ne jamais demander la même information plus d’une fois. Si le client vous a déjà fourni ses informations d’expédition, demandez-lui si vous pouvez utiliser la même chose pour la facturation, au lieu d’obliger l’acheteur à remplir un autre formulaire alors qu’il donne essentiellement les mêmes détails.

Si le processus de paiement de votre site Web comporte plus d’une page, vous devez définir un indicateur de progression de la vérification afin que le client puisse connaître le nombre exact d’étapes de l’achat.

Enfin, votre site Web devrait avoir une option “Enregistrer pour plus tard”. Cette option fonctionne à merveille pour les acheteurs pressés car elle les aide à sauvegarder les articles qu’ils recherchent et à les acheter plus tard. Pour garantir le retour du client, envoyez un courrier électronique de suivi dans les 48 heures suivant la création du panier par l’acheteur.

7. Coûts cachés

Comment réagiriez-vous si le prix des articles que vous achetez augmente de 5 à 10% au moment où vous atteignez la page de paiement? Vous ne seriez pas heureux du tout, n’est-ce pas?

La recherche a révélé que les coûts cachés sont la principale raison pour laquelle les gens abandonnent les paniers d’achat.

Si ce n’est pas indiqué à côté du prix de l’article, les coûts cachés du point de vue du client peuvent inclure:

  • Frais d’expédition et de manutention
  • Les taxes
  • Frais de commodité

Une étude menée par ComScore a révélé que 61% des clients potentiels abandonneraient probablement leurs achats s’ils découvraient qu’un site ne propose pas de livraison gratuite.

Le correctif:

Essayez de révéler tous les coûts liés à chaque achat initial. Pour éviter toute ambiguïté, indiquez tous les coûts et dépenses supplémentaires sur la page du produit. Comme vous vous en souvenez peut-être, le secteur des voyages en ligne a été durement touché par les expériences négatives des clients, alors qu’ils affichaient uniquement le tarif de base au début, mais lorsque vous démarrez le processus de paiement, plusieurs autres frais, tels que les frais d’utilisation des terminaux de l’aéroport, la compagnie aérienne frais, et le supplément carburant serait ajouté au tarif initial. Cela a changé, car la plupart des compagnies aériennes indiquent le tarif complet au début pour plus de clarté.

Dans le secteur du commerce électronique, les frais d’expédition sont inévitables. Par conséquent, s’il n’est pas possible de faire la livraison gratuite tout le temps, il est bon de mettre en place un calculateur de coûts d’expédition sur votre site afin que les clients puissent calculer et connaître le coût réel du produit, plus les frais d’expédition. Un bon exemple est eBay, qui dispose d’un calculateur d’expédition sur toutes les pages produits.

8. Options de paiement limitées

Imaginez un client qui accède à votre site Web et trouve exactement ce qu’il voulait, au bon endroit et au bon moment. Malheureusement, il ne peut pas terminer l’achat car votre site ne proposait pas son mode de paiement préféré.

Vous avez tout fait correctement d’attirer des clients sur votre site, en les guidant tout au long du processus d’achat et de paiement, mais vous avez échoué au dernier obstacle. C’est un gaspillage de ressources marketing et ne devrait jamais être autorisé.

Le correctif:

Une étude réalisée par WorldPay a montré que d’ici 2017, plus de 50% de tous les paiements seront des paiements alternatifs. Actuellement, dans le secteur du commerce électronique, les paiements alternatifs représentent 22% de toutes les transactions dans le monde.

Avec ces statistiques, il est conseillé d’essayer d’ajouter autant de modes de paiement que possible sur votre site Web.

Vous devez également afficher clairement tous les modes de paiement acceptés par votre site Web afin qu’un acheteur ne manque aucun d’entre eux et passe à autre chose.

9. Ne pas avoir d’aide en direct

Que faites-vous lorsque vous achetez une chemise dans votre grand magasin mais que vous ne trouvez pas la taille correcte? Décidément, vous vous adressez à l’assistante des ventes.

Bien que les sites de commerce électronique ne puissent fournir une aide concrète à un client confus, la plupart d’entre eux ont des coordonnées de courrier électronique ou un numéro de centre d’appels sur leurs sites. Malheureusement, ces modes de communication prennent beaucoup de temps et sont épuisants. Normalement, les sites prennent environ 24 heures pour répondre à un courrier électronique envoyé par un client et les numéros de centres d’appels ont généralement de longs temps d’attente. Tout cela finit par ruiner l’expérience du client.

Le correctif:

Une bonne option consiste à offrir un chat en direct aux clients. Une étude réalisée par Forrester Research a révélé que 44% des acheteurs en ligne considèrent le chat en direct comme l’une des fonctionnalités essentielles des sites de commerce électronique. Une autre étude réalisée par eMarketer a révélé que 63% des clients qui utilisent le chat en direct sont susceptibles de revenir sur le site Web pour un autre achat.

En résumé, ce sont les principaux moyens par lesquels les détaillants en ligne repoussent les clients potentiels de leurs sites de commerce électronique. Avez-vous trouvé un dont vous êtes coupable? Veuillez mettre en œuvre les modifications proposées et vous ne le regretterez pas.

L’une des erreurs les plus courantes lors du lancement d’une boutique en ligne consiste à décider de la marche à suivre pour accéder au marché. De nombreux vendeurs ne disposent pas de leur propre site Web et les raisons sont multiples. La raison principale pour beaucoup est la peur de l’inconnu. Les autres raisons sont les coûts, ils ne savent pas qui choisir pour concevoir leur site ou ils n’ont pas le temps de garder leur site à jour. Et ce ne sont que quelques-unes des raisons.

Plutôt que de développer votre propre site Web pour vendre vos produits, la solution la plus simple pour les vendeurs consiste à trouver un centre commercial en ligne vous permettant d’utiliser votre boutique comme votre propre site Web. Cela inclut l’utilisation de la page d’accueil de votre boutique comme adresse Web pour les cartes de visite et les signatures électroniques! Avant d’entrer dans les détails, expliquons quelques avantages et inconvénients de la création de votre propre site Web.

Voici quelques avantages:

  • Établit la crédibilité
  • Présence 24/7 aux clients potentiels
  • Vous permet de vous libérer des barrières géographiques
  • Fournit une présence visuelle – du invisible au visible
  • Établit une identité de marque en créant l’image que vous désirez
  • Vous permet de fournir les informations exactes que vous souhaitez partager avec les clients
  • Vous donne la possibilité de changer / mettre à jour les informations à votre convenance
  • Vous pouvez plus facilement créer des affaires de retour de clients satisfaits
  • Les gens peuvent vous trouver plus facilement grâce à la recherche Google

Voici quelques inconvénients:

  • Coût initial pour la conception de sites Web
  • Prendre du temps pour garder le contenu à jour et actualisé
  • Lent pour créer du trafic
  • Peut-être difficile d’atteindre votre public cible
  • Les problèmes techniques sont vos problèmes
  • Frais d’hébergement coûteux
  • Frais de transaction potentiels pour la vente en ligne

Voici un exemple de nouvel emplacement de centre commercial en ligne, Our Village, où vous bénéficiez de tous les avantages énumérés ci-dessus liés à la création de votre propre site Web, mais sans les inconvénients. Quelques avantages supplémentaires sont:

  • La page d’accueil de votre boutique peut être votre adresse Web pour les cartes de visite et les signatures de courrier électronique (en tant que propriétaire de boutique Our Village, votre adresse Web est http://www.ourvillage.com/shop/yourshopname ).
  • “Publicité Piggyback”. Cela signifie que vous avez l’équipe des médias sociaux de Notre Village pour générer du trafic vers le site, ainsi que tous les autres propriétaires de magasins qui disent à leur famille et à leurs amis de visiter leurs magasins. Cela augmente l’exposition de tous les commerçants aux clients potentiels
  • Vous avez immédiatement accès au panier de votre boutique et à la caisse de vos clients.
  • Votre seul coût est vos frais mensuels de 5 $
  • Vous avez accès à l’outil de gestion de notre village ( https://www.ourvillage.com/blog/… ) qui vous permet de mettre à jour votre boutique rapidement et facilement.
  • Vous avez un accès facile pour la mise en réseau avec d’autres propriétaires de magasin

Ce centre de vente en ligne offre des solutions et des opportunités pour les vendeurs, ainsi qu’un choix croissant de magasins et de produits pour les acheteurs. En outre, 20% de leur revenu brut est reversé à des organisations à but non lucratif soutenant les femmes battues et sans abri et leurs familles. Notre village est le foyer du petit mouvement commercial.

Vous seul pouvez décider si la création de votre propre site Web ou l’utilisation d’une solution de rechange, comme indiqué ci-dessus, est préférable pour votre entreprise de magasin en ligne. C’est une décision importante. Bonne chance!

Le démarrage d’une entreprise en ligne commence par répondre à un besoin et en renforçant la crédibilité, mais les facteurs qui font de votre entreprise en ligne un succès retentissant ne s’arrêtent pas là. Bien que les obstacles à la création d’une entreprise soient faibles, la majorité des personnes qui lancent une entreprise en ligne les affaires échouent en grande partie à cause d’erreurs qui semblent évidentes avec le recul.

L’erreur la plus courante lors du lancement d’une boutique en ligne est la suivante: –

1. Manque de fonctionnalité de partage-

Par exemple, tweet, pin, e-mail ou stumbleupon sur la page. Cela peut être coûteux, en particulier si vous avez des produits destinés à la foule des techniciens. Connaissez les personnages pour décider du réseau à utiliser.

2. Manque de sitemaps et de robots.txt.

La pierre angulaire de l’exploration sur votre site. Vous avez besoin de sitemaps automatisés qui se mettent à jour lorsque vos produits sont mis à jour et que des pages sont ajoutées. Cela garantit que vos nouveaux produits, catégories et contenus sont indexés aussi efficacement que possible et qu’il est analysé selon le chemin le plus opportun.

3. Ne pas réellement penser à la stratégie globale de référencement-

Le problème le plus fréquent avec le nouveau magasin en ligne ne concerne pas le référencement. Si le référencement peut prendre un certain temps avant de montrer des signes de succès, il ne suffit pas de le faire. Le référencement est tout à fait nécessaire pour continuer à générer du trafic sur votre site.

4. Manque de sitemaps-

La plupart des bons CMS de commerce électronique proposent des sitemaps automatisés, ou des plug-ins pour les sitemaps automatisés. Assurez-vous de disposer de quelque chose du genre pour vos clients. Déplacer des produits et des catégories, ajouter des produits, supprimer des produits, cela alourdit considérablement les chenilles. Assurez-vous que le fichier sitemap.xml, qui s’adapte en permanence aux modifications apportées, s’adapte en permanence et offre à Google un chemin d’analyse clair.

5. Absence de blog et de liens internes basés sur le contenu

Articles en vedette sur les produits, articles sur les guides d’acheteur, articles sur l’entretien des produits,
et des liens vers ces publications à partir de pages de produits et de catégories. Lien vers
messages connexes de vos pages de produits et catégories. Cela peut aider à donner aux utilisateurs
informations sur vos produits pour les informer une tonne avant d’acheter. Ça peut
aider à donner des informations où vos critiques peuvent manquer.

Donc, ce sont les erreurs les plus courantes lors du lancement d’une boutique en ligne.

Pour plus d’informations, visitez notre site: Plateforme KartCastle-Ecommerce en Inde | Construire un magasin en ligne en Inde | Logiciel de commerce électronique en Inde

De nombreuses autres réponses, ici, je vais donc me concentrer sur l’UNE SEULE erreur qui garantit presque toujours l’échec: LE MANQUE DE CLIENTS.

Je mettrai également de côté des opérations importantes et bien financées pouvant utiliser les médias pour attirer des clients: publicité télévisée, saturation de Google Adwords, etc.

Je parle des gens ordinaires qui veulent juste créer un site de commerce électronique et vendre quelque chose. Il existe une croyance erronée selon laquelle “si vous le construisez, ils viendront”. Eh bien, non, ils ne viendront pas, et ce sera le cas même si vous avez un bon classement dans les pages.

Cela semble aller en arrière, mais vous devez réellement obtenir les clients avant de démarrer le site Web.

Mais comment?

Utilisez eBay, Etsy ou un autre site de “destination” où les clients sont connus. Ici, vous pouvez expérimenter avec la description du produit, les prix et la présentation pour voir ce qui “fonctionne”. C’est un endroit où vous pouvez vous permettre d’échouer. Vous pouvez avoir un produit désiré, mais à un prix trop élevé; vous pouvez avoir de très bons prix, mais un problème de qualité perçu. Vous pouvez avoir un excellent produit, un bon prix, mais des images et des descriptions terribles. Mais eBay est un endroit idéal pour apprendre. Et vous pourrez également apprendre que toutes ces idées de commerce électronique ne sont tout simplement pas faites pour vous.

Mais supposons que vous atteigniez le “point idéal”, un produit ou groupe de produits dont la performance est constante dans le temps; vous faites de l’argent.

Maintenant, vous êtes peut-être prêt à faire le “saut” sur votre propre site, sans restrictions, règles et politiques eBay, et en mesure de le faire comme vous le souhaitez. Plutôt que de passer à un site Web à part entière et à part entière, vous voudrez peut-être utiliser un juste milieu, tel que bonanza.com, qui vous donne plus de liberté, des outils de référencement et une interface facile à utiliser.

Problème: comment incitez-vous vos clients eBay à l’utiliser?

Solution: recueillez les adresses électroniques des clients à partir de votre historique PayPal et contactez-les directement. Vous n’avez pas besoin de tenter de leur vendre quoi que ce soit directement; il vous suffit de leur dire où vous pouvez être trouvé et de demander leur avis sur votre nouveau site. Yup – demander de l’aide et des conseils.

Problème: votre service de messagerie (tel que Yahoo, Hotmail, Gmail, etc.) ne permet pas les envois massifs d’e-mails.

Solution: Réponse verticale de l’utilisateur, contact constant, Mail Chimp ou un service similaire conçu à cet effet. Il y a un coût, mais c’est très petit; pennies par email.

Idée: installez-vous dans des foires de rue, des halls d’expositions, des salons professionnels ou des lieux similaires, montrez ce que vous avez, faites-vous des amis et collectez des adresses électroniques.

Rappel: maintenez la pompe eBay en marche, même après la mise en service du ou des autres sites.

En bout de ligne: les méthodes ci-dessus coûtent peu et vous permettent d’apprendre au fur et à mesure, tout en collectant des clients.

J’espère que ça t’as aidé.

les erreurs peuvent être n’importe quoi, mais les erreurs communes sont.

1. interface utilisateur non appropriée, UX.

La passerelle 2.payment n’est pas correctement initialisée.

3. Le site Web doit être réactif et compatible avec tous les appareils.

4. L’image doit être avec une haute résolution et clairement présente

5 fournir un bon service et un support client.

Pour démarrer une entreprise en ligne, il faut commencer par combler un besoin et renforcer sa crédibilité, mais les facteurs qui font en sorte que votre entreprise en ligne connaisse un succès retentissant ne s’arrêtent pas là. Bien que les obstacles à la création d’une entreprise soient faibles, la majorité des personnes qui démarrent une activité en ligne échouent en grande partie à cause d’erreurs qui semblent évidentes à posteriori.

L’erreur la plus courante lors du lancement d’une boutique en ligne est la suivante: –

1. Manque de fonctionnalité de partage-

Comme, tweet, pin, email ou stumbleupon boutons sur la page. Cela peut être coûteux, en particulier si vous avez des produits destinés à la foule des techniciens. Connaissez les personnages pour décider du réseau à utiliser.

2. Manque de sitemaps et de robots.txt.

La pierre angulaire de l’exploration sur votre site. Vous avez besoin de sitemaps automatisés qui se mettent à jour lorsque vos produits sont mis à jour et que des pages sont ajoutées. Cela garantit que vos nouveaux produits, catégories et contenus sont indexés aussi efficacement que possible et qu’il est analysé selon le chemin le plus opportun.

3. Ne pas réellement penser à la stratégie globale de référencement-

Le problème le plus fréquent avec le nouveau magasin en ligne ne concerne pas le référencement. Si le référencement peut prendre un certain temps avant de montrer des signes de succès, il ne suffit pas de le faire. Le référencement est tout à fait nécessaire pour continuer à générer du trafic sur votre site.

4. Manque de sitemaps-

La plupart des bons CMS de commerce électronique proposent des sitemaps automatisés, ou des plug-ins pour les sitemaps automatisés. Assurez-vous d’avoir quelque chose du genre en place pour vos clients. Déplacer des produits et des catégories, ajouter des produits, en supprimer, pose beaucoup de problèmes aux chenilles. Assurez-vous que le fichier sitemap.xml, qui s’adapte en permanence aux modifications apportées, s’adapte en permanence et offre à Google un chemin d’analyse clair.

5. Absence de blog et de liens internes basés sur le contenu

Articles en vedette sur les produits, articles sur les guides d’acheteur, articles sur l’entretien des produits,
et des liens vers ces publications à partir de pages de produits et de catégories. Lien vers
messages connexes de vos pages de produits et catégories. Cela peut aider à donner aux utilisateurs
informations sur vos produits pour les informer une tonne avant d’acheter. Ça peut
aider à donner des informations où vos critiques peuvent manquer.

Donc, ce sont les erreurs les plus courantes lors du lancement d’une boutique en ligne.

Pour plus d’informations, visitez notre site: Site Web Development Company-Industry
Achat | logiciel | conception | développement

Je suis en train de démarrer une entreprise de commerce électronique, alors je réfléchis activement à cette question pour le moment. Voici quelques-unes des erreurs que j’espère éviter en commençant:

1. Inventaire:

Erreur : acheter tout un inventaire à un fournisseur au hasard, puis se lancer en affaires.
Solution : Déterminez comment vous obtiendrez votre inventaire, combien cela va coûter et comment vous allez le gérer. Ceci est particulièrement important si vous n’êtes pas celui qui produit votre propre inventaire. Si vous devez travailler avec des fournisseurs, prenez le temps de leur parler, de comprendre comment ils fonctionnent et comment cela s’alignera ou non avec votre entreprise, etc. En outre, comme quelqu’un l’a dit, essayez autant que possible de gérer votre inventaire. Cela vous évitera des pertes énormes lorsque vous serez bloqué avec du stock mort.

2. Livraison ou exécution:

Erreur : Ne pas trouver celle-ci avant de commencer, alors vous faites des promesses que vous ne pouvez pas tenir.
Solution : C’est là que votre entreprise va couler ou nager. Compte tenu de combien Amazon investit dans la réalisation, il y a quelque chose de critique dans son aspect en matière de commerce électronique. Un processus d’exécution extrêmement solide crée la confiance, la prévisibilité et donc la fiabilité. Personne n’achète quoi que ce soit sur Amazon et perd le sommeil de savoir si Amazon livrera ses documents ou non. Vous voulez viser ce niveau d’efficacité et de fiabilité.

3. Processus:

Erreur : vous ne planifiez pas de croissance et lorsque votre entreprise se développe, vous ne pouvez pas gérer ou automatiser les choses rapidement et efficacement.
Solution : il existe de nombreuses pièces mobiles dans une entreprise de commerce électronique: inventaire, service client, analytique, marketing, traitement des commandes, ventes, CRM, etc. Tout cela peut devenir assez pénible lorsque les choses bougent et que les fondateurs l’ignorent jusqu’à ce que ce soit trop en retard. Donc, vous voulez vous assurer que vous avez des imprévus qui vous permettent de faire bouger les choses un cran quand le moment vient. Pour ce faire, recherchez des outils et des plateformes gratuites et payantes que vous pouvez exploiter pour automatiser ces processus lorsque vous atteignez un point où vous ne pouvez plus tous les faire manuellement.

4. Taux de combustion du capital:

Erreur : les gens pensent que démarrer une entreprise de commerce électronique est bon marché, car vous n’avez pas de magasin à gérer, ils ne budgétisent donc pas correctement ou dépensent mal leur capital.
Solution : En raison de la nature finie du capital et de la nature imprévisible du commerce électronique, vous souhaitez commencer en douceur et ne dépenser que pour ce qui a le plus grand effet d’entraînement sur l’activité globale. Donc, pas de bureau de fantaisie, d’ordinateurs de luxe, de subtilités chics, etc. Tout doit être aussi rudimentaire et pratique que possible.

5. Marketing:

Erreur : c’est un gros. Les gens sous-estiment la quantité de marketing dont ils ont besoin pour créer leur entreprise. Ils sont aveuglés par tous les succès viraux que nous voyons sur les sites d’information. Ce sont des licornes.
Solution : Traitez votre entreprise comme une simple entreprise de type Jane et envisagez de la commercialiser à fond.

6. Service client:

Erreur : le client achète le produit.
Solution : J’ai laissé ça pour la fin parce que c’est ce qui me garde éveillé la nuit. De nombreux fondateurs du commerce électronique ont tort, parce qu’ils supposent qu’un bon produit suffit. Ne fais pas cette erreur. La qualité est excellente, mais si je lis quelque part, les gens n’achètent pas de produits, ils achètent des entreprises. En d’autres termes, vos clients sont vos clients car ils ont trouvé dans votre entreprise quelque chose que vos concurrents n’ont pas (indice: et ce ne sont pas vos produits). Vous voulez donc vous assurer que tous vos clients se sentent valorisés et appréciés au-delà de la qualité de nos produits. Vous préférez avoir des clients heureux, mais pas de profit, que des bénéfices et des clients en fuite. Ou, comme l’a dit Jeff Bezos, une entreprise peut survivre sans profits, aucune ne peut survivre sans revenus. Clients satisfaits = revenus persistants.

Un mauvais nom de domaine et un mauvais nom de marque sont des erreurs assez courantes. Les gens optent souvent pour CoolName .io sans même vérifier à qui appartient CoolName .com (alerte spoiler: concurrents). Ensuite, ils créent un site Web, se préparent au lancement et réalisent que leur nom est repris par leurs concurrents sur tous les réseaux sociaux. Même s’ils parviennent à créer une base de clients, leurs clients ne font souvent que taper coolname .com et s’y tenir. , rarement l’inverse.

Je dirais donc que les gens oublient de nettoyer la zone d’atterrissage avant de lancer leur entreprise.

De mon point de vue, les erreurs les plus courantes lors du lancement d’une boutique en ligne sont les suivantes:

  • Ne correspond pas aux besoins. En d’autres termes, vendre quelque chose dont les gens n’ont pas besoin. Vous devez valider toutes vos hypothèses.
  • Frais d’expédition élevés. Parfois, les frais d’expédition sont plus élevés que le produit. Vous devriez avoir des accords avec les entreprises de transport afin de faire baisser le prix.
  • Mauvaise expérience utilisateur pour votre site Web . Vous devez faire attention aux images ou UX avec l’achat. Votre site Web est votre vitrine.
  • Mauvais marketing. Le reciblage ou le marketing entrant sont parmi les pratiques les plus utiles que vous devez mettre en œuvre.

Aujourd’hui, il est assez facile et rapide de se lancer dans le commerce électronique et de lancer un site de boutique en ligne. Vous choisissez un nom de domaine intelligent, choisissez une plate-forme, obtenez un beau thème et le tour est joué! – Vous êtes prêt à lancer. En fait, si vous utilisez une solution de commerce électronique telle que nopCommerce, vous pouvez avoir votre site de boutique opérationnel en moins de dix minutes.

Vous trouverez ci-dessous quelques erreurs courantes dans le lancement du commerce électronique que vous devriez éviter de votre mieux.

Essayer de vendre un produit qui ne se mélange pas sur le marché

Suivre votre passion, c’est bien, mais dans certaines situations, ce n’est pas une bonne idée et c’est l’un de ces cas. Bien sûr, investir du temps et de l’argent dans quelque chose qui vous passionne fait partie de la vie entrepreneuriale. Toutefois, afin de maximiser votre taux de réussite, il est important de consacrer du temps à la recherche avant d’investir des semaines, des mois, voire des années dans le développement d’un produit, puis de découvrir que personne ne le souhaite réellement.

Essayez d’investir un peu de temps pour déterminer la tendance du marché (ce que veulent les clients). Que vous vendiez des produits / services ou bâtissiez votre marque, il est important de comprendre le comportement de votre public cible.

Manque de service client

La satisfaction du client est la clé d’une entreprise prospère. Ne présumez jamais que vous savez ce que veulent vos clients. Pour réussir, essayez de suivre une philosophie orientée client dans laquelle vous demandez les commentaires de vos clients, puis agissez en conséquence.

De nombreux entrepreneurs naïfs lancent leur site Web sans une page de contact fonctionnelle, aucune information sur leur entreprise sur la page à propos de nous ou aucune information de contact sur le site du magasin. Assurez-vous que vous avez un formulaire «Contactez-nous» opérationnel et facilement accessible (ou visible) sur votre site Web. \

Mauvaise conception

L’un des problèmes les plus courants qui décourage le consommateur d’acquérir quoi que ce soit sur un site de commerce électronique est une conception et une navigation médiocres. Il est important de comprendre qu’une bonne proportion de contenu et d’espace vide garde les utilisateurs (c’est-à-dire les clients) concentrés sur le contenu du site.

Un trop grand nombre de publicités, de boutons et de formulaires de connexion inutiles éloignera uniquement vos clients du site du magasin, car ils peuvent constituer un obstacle au processus d’achat et les clients peuvent facilement être submergés par une présentation encombrée. Rappelez-vous, parfois moins c’est plus!

Beaucoup de conseils utiles ont déjà été donnés, je voulais juste ajouter une chose intéressante à cette liste. Je connais une solution basée sur Magento qui offre aux marchands la possibilité d’optimiser certains aspects de la construction du site Web, à savoir l’installation thématique du site Web. Cette solution s’appelle Browuse.

Browuse offre plusieurs autres avantages.

  • plusieurs thèmes de sites Web avec la possibilité de passer à tout moment;
  • hébergement de sites Web;
  • Installation de Magento;
  • installation automatique du thème du site Web;
  • panneau d’administration avancé;
  • possibilité de création et de soutien de plusieurs magasins;
  • tarification flexible et période d’essai.

Pour en savoir plus sur les fonctionnalités offertes, vous pouvez modifier l’information ou vous inscrire ici: http://browuse.com/

Beaucoup de gens entrent dans le domaine du commerce électronique dans le but de gagner de l’argent rapidement. Bien que votre entreprise de commerce électronique vive dans le monde entérique du cyberespace, une attention et des efforts considérables sont encore nécessaires pour assurer sa croissance et sa maintenance.

Lisez notre blog et lisez quelques erreurs que les gens prennent souvent pour acquis ou ne considèrent pas attentivement. Lisez les erreurs que vous ne devez jamais commettre lorsque vous démarrez un site Web de commerce électronique.

Vendre des choses en ligne est très différent de le vendre sur un magasin physique. En effet, vous vous fiez totalement à votre présentation, qui est virtuelle par rapport au magasin physique où les choses peuvent être vues et sont présentes.

Donc, si vous avez décidé de créer un magasin en ligne, assurez-vous que votre présentation est vraiment bonne.

Nous constatons souvent cela lorsque nous décidons d’acheter un produit spécifique. Cliquez sur ce produit et sur la page de destination de ce produit, nous voyons également des produits connexes. Pour moi, ce n’est pas du tout une bonne pratique, car cela mettrait le visiteur en danger et risquerait de le distraire.

De plus, nous nous empressons simplement de lancer sans même procéder à un contrôle qualité adéquat et finissons par arriver à des frustrations et à des inconvénients.

Nombre d’entreprises apparaîtront sur leur site sans écrire d’URL appropriées ni configurer de sitemaps xml et html.

N’achetez pas d’inventaire. Courtier La plupart des détaillants en ligne négocient des stocks pour des fabricants, des importateurs ou des grossistes.
Comme Shane a dit, avoir les produits. Il suffit de ne pas les acheter pour votre propre inventaire.

L’une des erreurs les plus courantes est d’être trop ennuyeux. Si votre abonné a une boîte de réception surchargée et que le 75e courrier électronique de votre entreprise cette semaine sera la dernière goutte.

Ne soyez pas si impatient! Les abonnés reçoivent plusieurs messages marketing par jour, ainsi que des lettres d’amis, de membres de leur famille ou de collègues. La dernière chose qu’ils veulent, c’est trois lettres par jour de votre part.

Si vous avez du mal à trouver la bonne fréquence pour envoyer des lettres, rendez le lecteur agréable et donnez-lui la possibilité de choisir la fréquence à laquelle il souhaite recevoir vos newsletters. Si vous ne le savez toujours pas, alors publiez le bulletin une fois par semaine, vous ne pouvez pas vous tromper.

Gardez une trace de la rapidité avec laquelle votre abonné lit vos lettres. Par exemple, nous avons la possibilité de voir la dernière activité dans le bulletin. Il est intéressant de noter que certaines entreprises envoient des campagnes plusieurs fois par semaine. Et certains de leurs abonnés ont lu des courriels envoyés il y a un mois. Il pourrait être utile de réduire la fréquence d’envoi pour ceux qui marquent un message comme spam.

Je vais mentionner quelque chose qui n’a pas été couvert auparavant.

  • SEO de base. Pas besoin d’investir beaucoup, mais des outils tels que l’analyse et les outils pour les webmasters seront très utiles, ainsi que sur le référencement de pages.
  • UX pour les acheteurs entonnoir. Gardez vos pages propres et ne demandez pas trop, sinon vous obtiendrez des tonnes de paniers abandonnés avec 0 $ sur votre compte bancaire. J’enquêtais sur un site qui a tout en place, mais de très petites ventes. Devinez ce qui s’est passé? Ils ne disposaient pas de paramètres de suivi du commerce électronique ni d’entonnoir dans GA et leur page de paiement contenait des champs gênants sur les abonnements aux newsletters et des fenêtres contextuelles sur les ventes. Après avoir réglé tous ces problèmes, leurs ventes ont augmenté de 570%!
  • Description du produit. Cela dépend, mais cela doit être suffisant pour convaincre quelqu’un de l’acheter. Toujours inclure autant d’informations que l’acheteur voudra savoir avant d’acheter. Les dimensions, le temps de garantie, etc. est un énorme plus au lieu du générique “joli coton à chaffer pour votre ourson en peluche”.
  • La vitesse du site et SSL. Assurez-vous que la vitesse de votre site est inférieure à 3 secondes. Vous ne voulez pas que votre page “paiement terminé” charge 10 secondes ou votre page de paiement, même 5 secondes. Ce sont d’autres raisons pour lesquelles certaines personnes ne finalisent pas leurs achats. SSL est important pour protéger les informations de paiement personnelles, mais en même temps, il envoie des demandes supplémentaires au Web pour vérifier que SSL est actif et fonctionne correctement. Cela prend du temps et ralentit le site Web, mais il est de votre responsabilité de réduire la charge du site, même de 0,25 à 0,5 seconde.

Erreur la plus commune, voyez trop gros ou trop petit au début. Moyens dépenser trop d’argent pour rien (pour trop grand) ou client lâche (parce que trop petit). C’est particulièrement vrai avec la logistique.

Si vous dites que l’expédition est dans les 24 heures et qu’après un mois, vous ne pouvez plus le faire parce que vous n’avez plus le temps d’engager quelqu’un ou que votre garage est trop petit… erreur

  1. Ne pas avoir de produits à vendre
  2. Ne construisez pas votre présence sociale en ligne assez rapidement

– ne pas obtenir l’expérience utilisateur juste. cela va de ne pas avoir assez d’informations sur le produit à ne pas avoir suffisamment d’options de paiement. les clients veulent une expérience transparente que la plupart des magasins ne parviennent pas à offrir.
– ne pas investir dans le service client. mauvaise idée. être capable de résoudre un problème de client est la différence entre un client à long terme et quelqu’un qui n’achètera plus jamais de vous.
– ne faites pas assez d’études de marché dans le segment que vous jouez.

À cela s’ajoute le manque d’information et la perte de temps, d’argent, de ressources et d’efforts consacrés à la programmation, alors que cet argent devrait être investi dans le marketing.

Voici une solution que n’importe qui peut utiliser pour ouvrir une boutique en ligne gratuitement (avec les méthodes d’expédition et Paypal tous intégrés).

Consacrez vos ressources à la promotion et à la validation de vos produits au lieu de créer votre boutique en ligne.